Témoignage métaphorique – le salon de printemps 2020

Vibha Gosselin est spécialisée dans l’accompagnement avec l’Enneagramme, elle intervient en France et à l’étranger. Elle est actuellement très engagée dans « Enneagram Prison Project ». Elle a suivi le cycle de formation au Clean Language de Bogena en 2012.

Vibha, le salon de printemps c’était comme quoi pour toi ?

Il a été à l’image de ce qui m’est apparu dans le warm up : c’était comme un bouquet de fleurs multicolores.

Et quand c’est comme un bouquet de fleurs multicolores toi tu es comme quoi ?

Je suis comme une petite fille joyeuse.

Et quand tu es comme une petite fille joyeuse qu’est-ce qui se passe avec le bouquet de fleurs ?

Il est vivant, il y a des fleurs qui se rajoutent et il y en a d’autres qui sont partagées.

Et il est où ce bouquet ?

Dans le cœur et sur le front.

Et y a-t-il autre chose ?

Il y a quelque chose de l’ordre de ce qui est possible quand il y a plein de bonnes volontés.

Et quand c’est possible, qu’est-ce que la petite fille aimerait qu’il se passe ?

Et bien, c’est comme si je me promenais avec le bouquet et j’aimerais associer d’autres personnes pour qu’elles puissent profiter de ce bouquet.

Et quand tu te promènes, tu te promènes où ?

C’est comme si j’étais dans la rue, dans un lieu comme un marché où il y a beaucoup de monde, je dis « prenez la fleur qui vous plaît ». Je communique avec l’extérieur, dans un genre de rassemblement.

Qu’est-ce que tu sais maintenant à propos du Clean ?

Je sais que c’est vraiment quelque chose qui me touche beaucoup.

Et qu’est-ce que ce tu sais encore (cette question est posée plusieurs fois de suite)?

Je me demande pourquoi je ne le pratique pas. Je sais que c’est un chemin doux. Je sais qu’il y a une force dans une communauté de gens qui aiment le Clean. J’y serai l’an prochain! J’ai vraiment envie de le faire vivre dans ma vie. Je sais que c’est un chemin qui est d’actualité, dans le sens où ça emmène les êtres, avec simplicité, à une vérité en eux. C’est une vérité qui attend avec patience qu’on la découvre.

Et qu’est-ce que tu as particulièrement aimé dans ce salon ?

J’ai tout aimé. J’ai aimé la manière dont était construit cet espace virtuel: comme si il y avait un fil conducteur, et puis j’ai aimé les sous-groupes.

Qu’est-ce qui t’a gêné ? Je me suis gênée moi-même car je n’ai pas osé, dans les échanges, explorer les réponses avec les questions clean ; j’aurais dû sortir ma fiche avec les 12 questions !

Avec quoi est-ce que tu repars ? Mes trésors : mes notes avec mes réponses et mes dessins. Ils sont sur mon bureau, je les regarde je me dis « tiens c’est ça la vie ! »

Un grand merci à tous ceux qui depuis toutes ces années ont gardé le Clean vivant et qui nous l’amènent aujourd’hui !